Skip to Content

AFRICA CODE WEEK : Lancement officiel d’un atelier lundi

Closed
by July 31, 2017 General

Vidia Mooneegan, le senior vice-president et Managing Director de Ceridian, a procédé lundi après-midi au lancement officiel d’un atelier de travail de l’“Africa Code Week” au premier étage du Ceridian Learning Centre, à Orbis Court. Cet atelier, qui se tient depuis hier pour prendre fin le 28 juillet, cible les éducateurs, les étudiants du Mauritius Institute of Education (MIE), le personnel du Rajiv Gandhi Science Centre (RGSC), celui du National Computer Board (NCB) ainsi que l’effectif de la Ceridian Mauritius et les membres du secteur privé.

Former la jeunesse mauricienne et lui apprendre à développer un nouveau type de communication. Tel est l’objectif de cet atelier d’une semaine. Les organisateurs ont pris leurs dispositions en vue de fournir les matériels pédagogiques nécessaires aux formateurs « to teach coding to pupils and students in their respective communities ». Un autre atelier de travail est également prévu ce vendredi de 13h à 15h à l’intention des élèves nécessitant d’une attention particulière.
Vidya Mooneegan a aussi annoncé qu’une autre “Africa Code Week”, qui sera patronnée par la présidente de la République, Ameenah Gurib-Fakim, se tiendra du 14 au 18 août. Des ateliers de travail seront organisés pour les enfants âgés de 8 ans de même que pour les élèves issus de différentes écoles de l’île.
Dans son discours, Vidia Mooneegan a rappelé que la Technologie et le “Software” occupent désormais « une place importante dans l’économie mauricienne » et grâce à qui de nombreux emplois ont été créés. Il regrette toutefois que les étudiants « ne s’intéressent pas aux filières » telles que la Science, Technology Engineering and Mathematics (STEM). « Il y a peu d’intérêt à Maurice pour les Computer Sciences, le “software” et pour le secteur informatique. Mauritius is lagging behind que ce soit au niveau primaire, secondaire et tertiaire. There is not enough developers to fill the jobs which is slowing the economic development of Mauritius. »
Vidia Moonegan a par la suite fait la comparaison entre Maurice et Singapour. « Singapore has 41 times more engineers than Mauritius. We should produce 15,000 instead of 1,600 engineers annually », a-t-il expliqué, avant d’indiquer pourquoi le « Coding is the most important language in the future ». Il poursuit : « It gives people opportunity to create technology and change the world. »
Claire Gillissen-Duval, directrice de la Corporate Social Responsibility, a mis l’accent sur l’importance du “Coding language” qui permet à l’enfant de s’épanouir et de s’adapter à la nouvelle réalité. « C’est un outil pédagogique indispensable », a-t-elle soutenu après avoir fait visionner à l’assistance une vidéo dans laquelle témoignent des enseignants qui ont recours au “Coding” pour le développement de l’enfant.
Nando Bodha, ministre des Infrastructures publiques, qui était présent, a indiqué que « le gouvernement a dans son dernier budget alloué une somme colossale au secteur de l’éducation pour le développement de l’informatique ».

Previous
Next