Skip to Content

Sunday, December 15th, 2019

Lille : la rue Esquermoise change (encore) de visage pour la rentrée

Closed
by August 26, 2016 General

Moins de meubles, plus de commerces de bouche. C’est un peu comme ça que l’on peut résumer les gros changements que connaît la rue Esquermoise en matière de magasins. Cet axe très dynamique de la ville se rhabille pour la reprise de septembre.

«  Je fais six mois à Singapour, six mois à Lille. Je n’ai pas reconnu la rue. » Ce fidèle du magasin Flamant, aujourd’hui fermé, témoigne du va-et-vient permanent. Un commerce part, un autre le remplace. La rue Esquermoise, forte de ses 97 boutiques, a depuis longtemps intégré cette logique commerciale. «  C’est un cycle ordinaire pour une rue très vivante, où les cessions se passent toujours très vite  », selon François Kann président de l’union commerciale esquermoise.

Roy René, boucherie, Jef Chaussures, etc.

Cette année n’a pas fait exception à la règle du chassé-croisé. Avec l’arrivée des calissons du Roy René au n°90, c’est un peu la Provence qui pose ses valises à Lille. En pleine installation, le gérant Christophe Domingue précise avec satisfaction une ouverture mercredi prochain : «  C’est une très belle boutique, elle peut amener quelque chose de neuf.  » La Boucherie de l’Esquermoise proposera ses pièces en face, dans les locaux occupés jusqu’alors par Eat Sushi. La marque Avril installe aussi son premier magasin de cosmétiques bio, au n°46, tout comme Jef Chaussures, qui lèvera le rideau dès septembre, un peu plus loin. Le « créateur » Alexandre Bruno vient d’ajouter son salon de coiffures à la liste.

Pour s’implanter durablement, d’autres opèrent des aménagements. Après une remise à neuf, Bang & Olufsen a rouvert le 6 août dans une ambiance moderne et feutrée. Tout comme Brandy Melleville qui apportait, hier, les derniers ajustements à ses étagères chargées de vêtements. L’immense magasin Habitat, implanté depuis 13 ans, opère aussi des «  travaux d’embellissement  », au premier étage puis au rez-de-chaussé, dont la fin est prévue fin septembre. La pharmacie Lafayette délaisse, quant à elle, son n°26 pour s’établir définitivement quelques mètres plus loin, au début de la rue du Curé Saint-Étienne.

En tout, plus d’une douzaine de commerces de la rue verront leur activité modifiée à la rentrée.

Previous
Next