Skip to Content

Friday, August 23rd, 2019

Un amiral chinois réitère la position de la Chine

Closed
by June 6, 2016 General

06-06-2016 09:28

Dossier : Mer de Chine méridionale

Le chef adjoint de l’état major de la Commission militaire centrale de Chine, l’amiral Sun Jianguo, a fait un discours de clôture du Dialogue Shangri-La à Singapour.

S’exprimant à propos des litiges en mer de Chine méridionale, l’amiral Sun a réitéré le rejet chinois de l’arbitrage demandé par les Philippines. Il a ajouté que les pays en dehors de la région devaient jouer un rôle constructif dans cette affaire et non saboter les efforts de paix.
 

Un amiral chinois réitère la position de la Chine

Un amiral chinois réitère la position de la Chine

AMIRAL SUN JIANGUO
Chef adjoint, Département de l’état-major
Commission militaire centrale de Chine
 
“Nous ne créons pas de problèmes, mais nous n’avons pas non plus peur des problèmes. La Chine ne supportera pas les conséquences de ces actes ni ne permettra aucune violation de sa souveraineté et de ses intérêts en matière de sécurité, ni ne restera indifférente quand d’autres pays tentent de créer le chaos en mer de Chine méridionale.”
 
La Chine maintient qu’elle a l’intention d’utiliser le dialogue pour résoudre les litiges territoriaux en mer de Chine méridionale, disant que les tensions s’étaient intensifiées en raison de l’interférence de pays tiers. Beijing a d’ores et déjà rejeté le résultat de l’arbitrage à venir demandé par les Philippines, qui remettent en question la souveraineté de la Chine sur certains territoires.
 
AMIRAL SUN JIANGUO
Vice-chef, Département de l’état-major
Commission militaire centrale de Chine
 
“La cour d’arbitrage a été établie sur une base illégale et ne concerne que les Philippines. En conséquence, la cour d’arbitrage n’a aucune juridiction sur la Chine. Le gouvernement chinois a déclaré de façon répétée qu’il n’accepterait ni ne participerait à ce soi-disant arbitrage et ne reconnaîtrait jamais ses décisions. Cela ne se fait pas en violation du droit international. Au contraire, c’est l’exercice légitime des droits accordés par le droit international. C’est un acte d’allégeance au droit international.”
 

>> Suivez toutes nos actualités sur notre page Facebook

Rédacteur:Jin Wensi |  Source:

CCTV.com

Previous
Next