Skip to Content

Yerrigadoo: «Le gouvernement pas concerné par l’affaire Betamax»

Closed
by July 25, 2017 General

Ravi Yerrigadoo intervenait ce mardi 25 juillet lors de l’International Commercial Arbitration Conference, à l’hôtel Labourdonnais.

Ravi Yerrigadoo intervenait ce mardi 25 juillet lors de l’International Commercial Arbitration Conference, à l’hôtel Labourdonnais.

L’affaire Betamax ? «Cette affaire concerne la State Trading Corporation» et non le gouvernement. Réplique de l’Attorney General, Ravi Yerrigadoo, interrogé par l’express. Il participait à l’ouverture de l’International Commercial Arbitration Conference, à l’hôtel Labourdonnais, au Caudan Waterfront, ce mardi 25 juillet.

Le Singapore International Arbitration Center a, en effet, condamné la State Trading Corporation à verser des milliards à la compagnie Betamax en guise de compensation pour rupture de contrat. «Je ne suis pas au courant si la STC a déjà fait appel auprès de la Cour suprême pour contester ce jugement», a indiqué l’Attorney General.

Quid de l’affaire British American Investment ? Ravi Yerrigadoo affirme qu’il n’y peut rien si Dawood Rawat a décidé d’avoir recours à un arbitrage international.

Par ailleurs, l’Attorney General a salué l’initiative du secteur privé d’organiser cette conférence, qui vise à positionner Maurice comme une juridiction attrayante en matière d’arbitrage international. «Aujourd’hui, c’est une initiative de la compagnie Reptrafor, qui vient promouvoir Maurice comme une juridiction attrayante pour l’arbitrage international.» Il fait remarquer qu’«il y a un intérêt croissant des juristes, des comptables et des professionnels pour avoir recours à l’arbitrage international de nos jours».

Ravi Yerrigadoo se dit, dans la foulée, persuadé que tout comme Maurice a pu se positionner comme un centre financier international, il en sera de même pour l’arbitrage international. De souligner que le pays dispose déjà d’une  Permanent Court of Arbitration. Cela s’inscrit dans la mouvance visant à promouvoir Maurice comme une juridiction qui donne davantage de poids à l’arbitrage commercial international. Et depuis l’année dernière, fait ressortir l’Attorney General, des initiatives allant dans ce sens ont commencé à voir le jour.

La présence des députés Shakeel Mohamed et Reza Uteem n’est pas passée inaperçue lors de la conférence, qui a bénéficié du parrainage de plusieurs organisations, dont SwissData Vision, DoraCrea, Reptrafor, Pay Vision et Cerebro.

Previous
Next